J'ai découvert une bogue amusante dans le navigateur Tomtom.

Celui-ci calcule les distances en fonction des signaux fournis par des satellites. Mais il existe des situations où les satellites ne sont pas accessibles, par exemple lorsque l'on traverse un tunnel.

Dans ce cas, les programmeurs ont prévu de continuer à calculer la distance à parcourir non pas en se fondant sur les signaux des satellites, mais en fonction du temps.

Exemple relativement facile à reproduire :

En parcourant le périphérique intérieur de la porte de Saint-Ouen vers la porte de Bagnolet, pour se rendre à Noisy-le-Grand, par exemple, on entre dans le tunnel de Bagnolet alors que le navigateur annonce qu'il va falloir prendre la direction de Lille (A3) à une distance de 1,3 km (environ). Le problème est qu'il arrive fréquemment que les véhicules ralentissent ou même s'arrêtent dans le tunnel, à cause des encombrements fréquents de la porte de Bagnolet.

Dans ce cas, on voit la distance à parcourir qui diminue, arrive à 1 km, puis à 800 m, 500 m et enfin 300 m. Pour ce qui me concerne, nous sommes sortis du tunnel alors que cette distance était affichée.

Dès que l'on est sorti du tunnel, le navigateur localise ses satellites et recalcule la vitesse et la distance. On revient alors à une distance de 1,1 km à parcourir.

Cela m'a bien amusé.